dimanche 28 octobre 2018

Octobre suite...






Dimanche 28 octobre

Coucou tout le monde 😄

Le petit bonhomme sourit et il a de quoi : ça marche !

J'ai abandonné le blog quelques jours pour profiter des dernières belles journées : roulage un peu et travaux extérieurs beaucoup... 
Bien m'en a pris car ce matin c'est l'hiver. Hier encore il faisait chaud au soleil, ce matin 2 petits degrés et même une sorte de neige très fine sur les toits, pas du gel non une couche blanche légère.

Bref, la semaine dernière la remise en place des joints spis de palier a été effectuée avec succès.
Tu parles d'un exploit, j'ai rattrapé mes âneries surtout !
Je n'ai pas fait de photos, ce sont les mêmes que les précédentes. 
A l'aide d'un tournevis plat et fin, il a fallu les pousser dans leur logement tout en engageant les paliers, sinon comme ils forcent sur l'axe, ils se roulent sur eux-mêmes et se tortillent. Ce n'est pas difficile, plutôt délicat. Evidemment lors du montage du moteur sur l'établi c'est bien plus simple puisque le haut n'est pas fermé, on voit donc ce que l'on fait.

La remise en route s'est effectuée sans encombre. Toutefois, même soupapes bien réglées il subsiste un cliquetis. Peut-être est-ce dû à un axe de culbuteur ? 
Je les ai pourtant vérifiés/mesurés avant remontage.





Lors de l'essai routier, diable il faisait beau et même chaud, tout s'est bien passé, elle prend bien les tours, freine honorablement, le ralenti monte un peu trop à chaud, à voir. 

Voici les photos de la résurrection. 
Lorsqu'elle est sortie sur la route et que j'ai attaqué la ligne droite de l'océan, j'ai pensé à Armand lui qui justement s'en servait pour aller à l'océan. Il partait passer des week-end pêche avec les cannes fixées sur son porte-barda made by Armand ! 😎
Je suis sûr qu'il nous a vus et qu'il était content. En tous cas je lui dédie cette restauration et cette bécane restera toujours la moto d'Armand...


La voici telle qu'elle est arrivée à la maison sortant de son garage où elle attendait une restauration.
Les pièces démontées étaient en vrac dans des cartons mais tout y était.
Patricia a crié à l'épave, le commis s'est caché les yeux derrière les pattes, les copains ont fait pfff, le Alain y croyait lui. Il a bien fait !






Après quatre, cinq mois de travail régulier mais pas acharné :












La voici sur fond de bateaux et pour celles et ceux qui aiment ces modèles sa jeune soeur de 1969. J'ai ainsi les deux coloris commercialisés en France à l'époque :
"sardinian blue" et "red ruby candy"






Avant de refermer cette page voici les papiers d'origine et de sortie du magasin :





MERCI à toi Armand et à tes enfants qui m'ont confié ta moto.

Merci aussi à Gilles pour son soutien sans faille depuis les débuts en 2010...

Alain, son commis et la fine équipe de l'atelier restauration cb 350 (!)